Lifting des cuisses

Principe

La peau de la face interne des cuisses est fine et fragile et peut être distendue suite à une perte de poids importante ou avec le vieillissement. Un excès graisseux peut être également localisé dans cette région et peut causer une gêne à la marche et d’éventuelles irritations cutanées suite au frottement.

Lorsqu’il existe un relâchement de la peau à ce niveau, une lipoaspiration isolée ne peut suffire, et seule une remise en tension cutanée est susceptible de corriger le défaut: c’est le lifting de la face interne des cuisses (ou plastie crurale).

Avant l’intervention

Avant l’intervention, un bilan préopératoire sera réalisé. L’arrêt du tabac est vivement recommandé, au moins un mois avant et un mois après l’intervention, le tabac pouvant être à l’origine d’un retard de cicatrisation. Toute l’information concernant les avantages, risques et suites de la procédure envisagée vous seront exposés de manière à pouvoir prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Intervention

Une lipoaspiration première est effectuée, l’excédent cutané sera ensuite réséqué. Les cicatrices seront effectuées sur la face interne des cuisses de manière à ce qu’elles soient les plus discrète possibles. Dans des cas où le relâchement est minime, la cicatrice peut être située dans le pli de l’aine avec prolongement dans le pli fessier.

Durée d’hospitalisation: en ambulatoire ou une à deux nuits d’hospitalisation selon le cas.

Durée de l’intervention: en moyenne 2 à 3 heures, en fonction de l’importance des gestes à réaliser.

Anesthésie: anesthésie générale

Complications possibles

  • Complications inhérentes à tout geste chirurgical: hématome, sérome, infection, troubles de la cicatrisation.
  • Nécroses cutanées, restent exceptionnelles, le risque étant accru en cas de tabagisme.
  • Le tabagisme doit être arrêté avant un lifting des cuisses pour optimiser la cicatrisation post opératoire et limiter les complications.

Contre-indications

  • Insuffisance circulatoire sévère des membres inférieurs
  • Tabagisme
  • Période post-opératoire

    Après l’intervention, un panty de contention est laissé en place pour favoriser la cicatrisation et limiter les oedèmes post opératoires.

    Dans les suites opératoires, un œdème et des ecchymoses peuvent apparaître qui se résorberont progressivement. La reprise de la marche est possible de façon précoce. La douleur après un lifting de cuisses est variable et peut être accentuée lors de la marche et en position assisse (du fait de la localisation des cicatrices). Un traitement antalgique adapté vous sera prescrit.

    Le vêtement de compression devra être porté nuit et jour pendant 6 semaines. La reprise des activités sportives s’effectue doucement au bout de 6 semaines environ.

    Des soins spécifiques seront appliqués aux cicatrices et des consignes d’hygiènes seront données afin d’optimiser la cicatrisation. Dans tous les cas, une cicatrice doit toujours être protégée du soleil pendant un an après l’opération.

    Résultat

    Le résultat, rapidement visible, est définitif après environ 3 mois après résorption de l’œdème. Cette améliore la morphologie des cuisses en corrigeant efficacement l’affaissement des tissus de la face interne des cuisses.